Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 20:06

Bonjour, bonsoir !

Ce petit article pour annoncer à qui passerait encore par ici que ce blog, inactif depuis longtemps, va le devenir définitivement.

Mais, bonne nouvelle, que dis-je, hourra ! Son successeur, son lui-même après mue, son renouveau, se nommera désormais Psiloyo !

A bientôt là-bas !

 

Repost 0
Published by macha
commenter cet article
6 décembre 2015 7 06 /12 /décembre /2015 21:40

Salut à tous,

Bienvenue pour ce rapport de bataille.

Mêlée hellénophile !

Mêlée hellénophile !

Samedi dernier, petit voyage chez Bertrand, pour jouer une partie de DBM en format normal, ici 400 points.

Je jouais une nouvelle composition de la liste 5 du livre 2, à savoir les Later hoplite greek. J'ai à nouveau choisi l'option de l'expédition du Spartiate Agesilas en Asie, qui revient à avoir un commandement régulier avec 2 sous-généraux. Cela permet plus de souplesse sur la composition, puisqu'on n'est plus obligé d'avoir des hoplites dans chaque corps (comme c'est le cas si les généraux sont des alliés, ce qui est le cas si le commandement n'est pas spartiate). Par ailleurs, cette option donne accès à pas mal de LH et d'Ax en plus, des Paphlagoniens.

Mon armée se compose en gros ainsi :

Corps 1 léger du CinC : quelques RegCv(I), 5 irr LH(O), une bonne dose d'Ax(0) et 6 Ps(0), plus le CinC regCv(O).

Corps 2 lourd : 22 irrSp(O), 4 Ax(0), une poignée de Ps(I), plus le chef et son soutien regSp(S).

Corps 3 mixte régulier : une dizaine de regSp(O), 1 LH(O), quelques Ax(O), quelques Ps(O) et (I), les importantes plaquettes de regBw(I) au nombre de 4, plus le chef et son soutien regSp(S).

Pour m'impressionner, Bertrand s'est déguisé en Dark Vador...Le fourbe !

Pour m'impressionner, Bertrand s'est déguisé en Dark Vador...Le fourbe !

Bertrand joue les successeurs macédoniens, avec Antigone à la tête de l'armée. Celle-ci est régulière, compacte et hérissée de sarissas. En gros, son armée est composée ainsi :

Corps A avec plein de regPk(O), quelques regAx(O) et Ps, mais aussi 4 irrWb(S).

Corps B avec plein de regPk(O), pas mal de regAx(O) mais aussi je crois (S), 2 éléphants (O), et quelques regKn(F) dont le CinC.

Corps C plus léger, avec quelques LH(O), beaucoup d'Ax(S) et (O) et de Ps(S) et (O).

DBM400 - Later Hoplite Greek (Agesilaus en Asie) contre les Successeurs macédoniens

Je suis attaquant, logique avec mon agressivité de 3 contre 1.
Cela me permet d'ajuster mon armée au déploiement du 1er corps de Bertrand, qui s'installe autour de la colline.

Mon plan est simple : tâcher de frapper avec mon corps 2 (infanterie lourde), très important et ne craignant pas grand' chose, déborder en vitesse l'aile droite de Bertrand avec mes LH, contenir l'avancée de Bertrand sur ma droite, là où des Ps sont cachés dans les broussailles.

Autre vue de la table.

Autre vue de la table.

DBM400 - Later Hoplite Greek (Agesilaus en Asie) contre les Successeurs macédoniens

Les lignes s'ajustent, j'avance aussi vite que je le peux au centre, et surtout au fond avec mes LH.
Au premier plan, mes Ps sont apparus dans les broussailles, devant l'avance de Bertrand. Ils doivent le ralentir et éviter le combat.

DBM400 - Later Hoplite Greek (Agesilaus en Asie) contre les Successeurs macédoniens

Les lignes se rapprochent encore. Mes LH au fond ont tourné Bertrand, qui reforme 3 Ax. Il y a danger !

Vue sur la prise en revers par mes LH.

Vue sur la prise en revers par mes LH.

Détail du centre. Mes archers regBw vont faire du grabuge dans les rangs des Compagnons regKn de Bertrand.

Détail du centre. Mes archers regBw vont faire du grabuge dans les rangs des Compagnons regKn de Bertrand.

Les mouvements continuent, les premières pertes arrivent chez Bertrand (petites croix).

Les mouvements continuent, les premières pertes arrivent chez Bertrand (petites croix).

DBM400 - Later Hoplite Greek (Agesilaus en Asie) contre les Successeurs macédoniens

Sur mon aile droite, je continue de reculer, évitant les combats.

Au centre, mes archers ont fait d'énormes dégâts : plusieurs Kn dont le CinC de Bertrand et un éléphant. Mes Ax feront tomber le deuxième éléphant.

Dans l'affaire, Bertrand a perdu le gros de sa force de frappe. On voit clairement le trou dans sa ligne de bataille.

Mes LH tuent quelques Ax sur la droite de Bertrand, qui commence à faiblir d'autant plus dangereusement que mes propres Auxiliaires s'en rapprochent.

Les LH ont fait pas mal de dégâts chez les pauvres Ax débordés de Bertrand.

Les LH ont fait pas mal de dégâts chez les pauvres Ax débordés de Bertrand.

Les croix symbolisent les pertes de Bertrand. On voit le trou laissé là où ont disparu ses éléments d'attaques : regKn(F) et irrEl(O). Mes archers ont été efficaces.

Les croix symbolisent les pertes de Bertrand. On voit le trou laissé là où ont disparu ses éléments d'attaques : regKn(F) et irrEl(O). Mes archers ont été efficaces.

A ce stade, Bertrand n'a plus de CinC, sa force de frappe principale a disparu, son aile droite s'étiole rapidement, et je reste insaisissable de l'autre côté, avec en plus de belles réserves sur toute la ligne.

Il préfère arrêter les frais, grand seigneur, j'accepte de renoncer au plaisir de casser jusqu'au bout son armée.

Pour être honnête, nous avons fait deux erreurs : d'abord, le facteur des Kn contre des archers tirants est de 4 et non de 3. En ne nous trompant pas, ceux-ci auraient tenu plus longtemps, et probablement entamé mes Bw. Autre erreur moins importante, j'aurais dû déployer mes Ps en embuscade moins loin dans la broussaille, étant attaquant.

Ce fut pour moi une bataille agréable, car enfin j'ai pu manœuvrer un peu et obtenir quelque-chose de cette liste de hoplites en 400 points. Bertrand quant à lui a sans doute souffert d'un déploiement trop ramassé sur un terrain sans aucun avantage.

Vivement la prochaine !

Repost 0
Published by macha
commenter cet article
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 22:00
DBM400 - Later Hoplite Greek contre Seleucid

Il y a quelques jours, nous avons joué une partie de De Bellis Mutlitudinis avec Bertrand, au format normal, en 400 points.

La règle prend une ampleur toute différente par rapport à l'adaptation DBM200, et offre en particulier une multitude (c'est le cas de le dire) de possibilités tactiques et stratégiques, de grandes libertés.

En bref, malheureux les joueurs d'antique-médiéval méconnaissant ou délaissant cette règle !

Bertrand joue des Séleucides, je reprends sa liste, que voici :

1er corps démo à 2,5 éé
Sub general Reg Kn(F)
2 Reg Kn(F)
1 Irr Cv(O)
1 LH(F)
3 Hd(O)

2ème corps démo à 3,5 éé
C-in-C Reg Kn(X)
4 Reg Kn (X)
2 Irr LH(F)
5 Hd(O)

3ème corps démo à 11 éé
Sub general Reg Pk(S)
4 Reg Pk(S)
8 Reg Pk(O)
4 Irr Wb(S)
6 Reg Reg Ax(S)
3 Irr Ax(S)
13 Irr Ps(O)

4ème corps démo à 3,5 éé
Allied parthian general Irr Kn(X)
3 Irr Kn(X)
6 LH(F)

Démoralisation : 29,5 équivalents éléments

De mon côté, je décide de sortir mes fantassins lourds grecques. J'ai envie de jouer mes chers hoplites en 400 points. Voici ma liste, de Later Hoplite Greek, avec l'option pour Agesilas et son expédition en Asie. Cela me contraint à ne jouer que des généraux spartiates, 3 au total, mais commandement complètement régulier. Cette liste permet d'avoir pas mal de LH et d'augmenter le nombre d'Ax disponibles. Elle m'assure en sus une loyauté de chaque corps et la possibilité d'affecter mes dés de PIP comme je l'entends.

Corps 1 Démo à 9 éé

CinC Agesilaus regCv(O)
12 irr Sp(0)
6 reg Cv(I)
6 reg Ps(I) ce sont des hamippoi, qui peuvent supporter les Cv contre les Cv adverses.
4 LH (O)

Corps 2 Démo à 9,5 éé

Spartan Subgen Reg Sp (S)
1 reg Sp(S)
12 irr Sp(O)
10 irr Ax (O)
2 LH(O)
2 Ps(O)
3 Ps(I)

Corps 3 Démo à 9,5 éé

Spartan Subgen Reg Sp(S)
1 reg Sp(S)
10 irr Sp (O)
6 reg Ax (O)
4 irr Ax (O)
1 irr Cv(S)
2 LH (O)
2 Ps (O)
3 Ps (I)

Démo de l'armée à 41 éé

Déploiement des armées

DBM400 - Later Hoplite Greek contre Seleucid

Grâce à mon agressivité de 3 propre au commandement spartiate, je suis attaquant.

Avec une vision erronée sur les capacités de mon armée à conduire une marche de flanc efficace (manque de vitesse et de souplesse des hoplites, corps trop volumineux), je décide de concentrer toutes mes forces sur ce que je pense être la future concentration de troupes adverse, devant leurs bagages. Infanterie lourde en face, ma cavalerie sur ma droite, un corps d'infanterie en marche de flanc à gauche (A).

Or, cela ne répond que médiocrement au déploiement de Bertrand. Il masse son infanterie lourde et moyenne sur sa gauche.et ne déploie là où j'attendais naïvement le gros de ses troupes que des chevaliers et deux LH. Bigre, consterné, me voilà avec visiblement rien à mettre sous la dent de mes hoplites et peltasts...

Ce que j'apprendrai au cours de la partie, et que j'avais mal lu lors du déploiement, c'est que Bertrand a planqué des troupes partout : embuscade de chevaliers, cavaliers, LH et hordes derrière les collines sur sa droite (B) (un corps entier, et une partie du corps des chevaliers déployés en vue), embuscade de très nombreux nombreux psiloi (13) à son extrême gauche (C), et marche de flanc de son corps allié composé de chevaliers armurés sur ma droite (D).

Quelqu'un s'est glissé sur cette photo... Mais qui est-ce ?

Quelqu'un s'est glissé sur cette photo... Mais qui est-ce ?

Autre vue. Betrand pousse ses Psiloi avec ses gros doigts boudinés.

Autre vue. Betrand pousse ses Psiloi avec ses gros doigts boudinés.

DBM400 - Later Hoplite Greek contre Seleucid
On le voit sur cette photo, les capacités de manoeuvre des Séleucides de Bertrand sont largement au-dessus de celle de mes hoplites grecs. Ma droite est débordée par une grosse partie de l'armée adverse, alors que ce qui se trouve en face de mon infanterie lourde commence à se dérober...

On le voit sur cette photo, les capacités de manoeuvre des Séleucides de Bertrand sont largement au-dessus de celle de mes hoplites grecs. Ma droite est débordée par une grosse partie de l'armée adverse, alors que ce qui se trouve en face de mon infanterie lourde commence à se dérober...

La ligne oblique que Bertrand a formé présente deux avantages : il menace durement mon extrêmité de cavalerie, qui fait face de front aux porteurs sarissas qu'ils n'ont aucune chance d'intimider, bien au contraire, ils sont très largement débordés par les Ax et Ps adverses, et elle éloigne ses chevaliers de mes hoplites les plus proches, qui sont les seuls à pouvoir faire des dégâts dans cette empoignade qui se dessine.

La ligne oblique que Bertrand a formé présente deux avantages : il menace durement mon extrêmité de cavalerie, qui fait face de front aux porteurs sarissas qu'ils n'ont aucune chance d'intimider, bien au contraire, ils sont très largement débordés par les Ax et Ps adverses, et elle éloigne ses chevaliers de mes hoplites les plus proches, qui sont les seuls à pouvoir faire des dégâts dans cette empoignade qui se dessine.

DBM400 - Later Hoplite Greek contre Seleucid
Plus que jamais, l'armée de Bertrand est insaisissable pour mes malheureux fantassins lourds. Il choisit l'endroit où il se battra.

Plus que jamais, l'armée de Bertrand est insaisissable pour mes malheureux fantassins lourds. Il choisit l'endroit où il se battra.

Premiers combats !

Premiers combats !

Mes hoplites approchent, mais les troupes qui les flanquent commencent à être en danger.

Mes hoplites approchent, mais les troupes qui les flanquent commencent à être en danger.

Mon corps de cavalerie a bien réussi à casser quelques plaquettes, notamment sur le corps adverse de chevalier. Mon objectif était d'en prendre suffisamment pour démoraliser le corps et ainsi isoler l'aile gauche adverse. Mais mes braves hoplites n'ont pas eu les conditions idéales pour y arriver, mis en danger de tous côtés par manque de soutien.

C'est donc Bertrand qui a réussi, en toute logique, aux vues des déploiements et des manœuvres respectives, à casser l'un de mes corps, celui de cavalerie à ma droite. Si cela ne peut être exploité jusqu'à une victoire totale, et serait considéré en tournoi comme un nul à l'avantage de Bertrand (mon armée, nombreuse, est encore loin d'être démoralisée), voilà néanmoins une victoire partielle pour lui et une défaite bien méritée pour moi.

Il me reste à continuer à réfléchir à la façon de composer cette armée et surtout aux manières de la mener au combat. Sans doute ne dois-je pas négliger l'appui sur les terrains comme je l'ai fait lors de la présente partie (je n'ai placé aucun terrain difficile sur lesquels m'appuyer, alors que j'en avais la possibilité comme attaquant, et les moyens avec mes nombreux Ps et Ax), et sans doute aussi ne dois-je pas imaginer des marches de flanc avec des fantassins lourds incapables de manœuvre et de vitesse.

A bientôt pour une prochaine partie, une récente peinture ou un nouveau décor !

Encore deux photos pour le plaisir...

Bertrand sortait une partie de son embuscade à ma gauche...

Bertrand sortait une partie de son embuscade à ma gauche...

Mes cavaliers ont vite compris qu'ils étaient en inconfortable posture...

Mes cavaliers ont vite compris qu'ils étaient en inconfortable posture...

Repost 0
Published by macha
commenter cet article
10 août 2015 1 10 /08 /août /2015 17:30

Avec Bertrand, on se connaît ! S'il n'est pas toujours prévisible, ce qui est une force et parfois une faiblesse pour ses déploiements, nos rencontres sont souvent engagées et ne tournent qu'assez peu autour du pot. Tant mieux !

Comme c'était la dernière partie du tournoi, l'enjeu était pour moi de lui mettre une bonne raclée, afin que, fâché, il boude et se tienne tranquille dans la voiture pour le retour ^^ Je blague, je blague, c'est moi le bavard en voiture...

Pour cette partie, dans laquelle je suis défenseur (je risque donc de prendre une marche de flanc), le terrain est plutôt sympa, et permet un déploiement intéressant.

DBM200 - Brest 2015 - 6ème partie contre les Arabes des conquêtes de Bertrand

Mon infanterie régulière craint les masses de Wb(S) des Arabes de Bertrand. Je l'appuie en retrait, en bout de ligne sur ma droite. Les psiloi sont détachés en arrière, en cas de marche de flanc de ce côté.

Mon corps irrégulier est déployé le plus en avant possible sur la colline douce, décidée à passer sur le versant favorable et à pénétrer le terrain inégal dans le prolongement.

Mes chars doivent faire la jonction, en s'étirant entre les deux corps d'infanterie.

DBM200 - Brest 2015 - 6ème partie contre les Arabes des conquêtes de Bertrand

Bertrand est agressif, comme souvent ! Il lance sa cavalerie d'entrée de jeu contre la colline. Heureusement, je vais quand même pouvoir m'avancer sur le versant avantageux, dans le sens de la descente. Ses Warbands, ce qui me surprend un peu, sont dans le terrain inégal, qui ne les arrange pas en terme de combat et de mouvement. En bout de ligne, au fond de la photo, il déploie son corps allié, fait de Light Horses et de quelques Auxiliaires.

DBM200 - Brest 2015 - 6ème partie contre les Arabes des conquêtes de Bertrand

Je fais bondir mes Libyens sur la colline, afin de profiter de la pente pour mon assaut. Mes chars se déploient en ligne, confiants dans leur capacité de résistance face aux Warbands adverses, puisqu'ils sont supérieurs. C'est pourtant là que je vais prendre des pertes dans la partie !

Enfin, mon infanterie régulière se lance dans la plaine, puisque ne craignant ni les LH adverses, ni ses Ax. Je suis bien décidé à les repousser avec mes archers !

DBM200 - Brest 2015 - 6ème partie contre les Arabes des conquêtes de Bertrand

Mes photos ne sont pas de bonne qualité, mais on voit quand même bien la belle ligne brisée formée par mon armée.

A gauche, le combat fait rage. Mon avantage de hauteur est décisif : je suis solide et Bertrand encaisse des pertes sur son corps de cavalerie. Nous avons un différend sur le comportement de ses chameaux en terrain inégal. La solution à ce problème, bien cachée dans le livre de règles, se trouve dans le troisième alinéa suivant la description des 3 types de terrains, dans le chapitre sur le choix du terrain.

Mes chars, confrontés aux guerriers barbares, tiennent à peu près le coup, mais encaissent des pertes. Je suis obligé de gérer la situation en gagnant du temps.

A droite, je repousse des LH, en mettant quelques plaquettes de guerriers égyptiens en danger (j'en perds d'ailleurs une ou deux), mais je vais aussi mettre les auxiliaires alliés en mauvaise posture.

Ce cliché montre qu'en mon centre la situation n'est pas de tout repos. Bertrand multiplie les prises de flanc, saisissant notamment l'opportunité d'une plaquette de mes chars qui s'est désagrégée... Cette plaquette partie en fumée est d'ailleurs celle du général de corps, morte sur un mauvais jet de dé des familles, ce qui explique la difficulté de la situation par la suite !

Ce cliché montre qu'en mon centre la situation n'est pas de tout repos. Bertrand multiplie les prises de flanc, saisissant notamment l'opportunité d'une plaquette de mes chars qui s'est désagrégée... Cette plaquette partie en fumée est d'ailleurs celle du général de corps, morte sur un mauvais jet de dé des familles, ce qui explique la difficulté de la situation par la suite !

Ce cliché, involontairement flou, dépeint cependant assez bien la mêlée féroce qui s'est déroulée à gauche de la ligne de bataille.

Ce cliché, involontairement flou, dépeint cependant assez bien la mêlée féroce qui s'est déroulée à gauche de la ligne de bataille.

La partie se termine sur une petite prise de tête concernant la comportement des chameaux dans le terrain inégal, puisque Bertrand n'a pas réussi à nous montrer le point de règle qui explique qu'ils considèrent certains terrains inégaux (dune, broussaille) comme bons.

Bertrand, et des centaines de joueurs avant lui depuis 20 ans ^^ étaient cependant dans le vrai.

Je chipote, en montrant que notre terrain inégal n'est pas une broussaille, mais une zone rocheuse (voir le décor) afin de narguer Bertrand et de justifier le -2 de facteur que son chameau a pris avant de mourir au corps à corps.

Si je ne me trompe pas, le corps de cavalerie adverse déroute donc sur cette histoire, ce qui n'est hélas pas suffisant pour emporter l'armée.

Nous finissons donc sur un match nul. Encore un !

Je vous propose de jeter un œil au rapport de Bertrand sur cette même partie.

Je finis le tournoi dans les limbes du classement, mais j'ai cependant droit à un joli petit sachet de figurines Essex pour monter une armée de Sicile, pleine de chevaliers européens et de cavaliers arabes. Les gravures sont très belles, et donnent envie de jouer du pinceau.

Tournoi sympa, bonne fin de semaine avec Bertrand, et excellente entrée en matière pour des vacances réussies ^^

Repost 0
Published by macha
commenter cet article
10 août 2015 1 10 /08 /août /2015 17:24

Début de deuxième journée, dimanche matin, Brest. Il fait bon, les mouettes rigolent.

Je n'ai aucune photo de cette partie, ce qui n'est pas très grave dans la mesure ou stratégiquement elle a été nulle, et tactiquement pitoyable. De mon côté, s'entend.

J'ai gravement pêché par orgueil, sachant que mon adversaire était débutant. J'ai donc opté pour un déploiement rigolo, que je me disais pouvoir utiliser néanmoins, et l'arranger, plutôt que pour un déploiement "efficace". Sauf que finalement, ce n'est pas Julien qui a joué, mais Régis, l'organisateur du tournoi, habitué de la règle. Julien, sous-officier de l'affaire, a poussé les figurines, suivant les ordres du général Régis.

Je me suis fait poutrer misérablement face à une armée solide mais prenable.

Allez plutôt jeter un œil sur la partie de Bertrand, qui, lui, a joué correctement, contre Julien qui cette fois avait joué sa partie.

Repost 0
Published by macha.tyty
commenter cet article
10 août 2015 1 10 /08 /août /2015 16:57

Nouvelle bataille à peu près plausible historiquement, entre mes Égyptiens du nouvel empire, et les Hittites de Lionel. En fait, ces possibles armées se ratent à deux cents années près, puisque mes Égyptiens sont tardifs sur la période (environ 1200 avJC) alors que les Hittites de Lionel sont du 14ème siècle avJC. Enfin, ça n'empêche pas de s'amuser !

DBM200 - Brest 2015 - 4ème partie contre les Hittites de Lionel

Je suis attaquant, Lionel place ses bagages derrière la forêt au bout à droite de la table. Je suis un peu surpris, car la zone ne me paraît pas propice pour un déploiement de l'armée hittite dans les parages. Je me dis que Lionel déploiera plutôt le gros de ses forces dans la plaine entre le bois et le terrain inégal au bout à gauche de la table.

Ainsi, je place une vaste marche de flanc pleine de Wd, qui doivent entrer par la gauche, et mes deux corps réguliers, infanterie et cavalerie, face à la plaine, afin de concentrer toute mes forces sur l'endroit où j'imagine voir s'amasser les forces adverses.

Pourtant, Lionel ne déploie que ses chars dans la plaine, et place bel et bien son infanterie (Auxiliaires X) dans la forêt ! Moi, surpris : "tu sais que tu ne peux qu'avancer en colonne dans un tel terrain", lui, tranquille : "oui oui". Bon !

Mes troupes fondent sur sa cavalerie, ma plaquette de LH courant à ma droite, pour occuper et ralentir le corps de Lionel déjà fourré dans le bois.

DBM200 - Brest 2015 - 4ème partie contre les Hittites de Lionel

J'ai été un peu négligeant et ai laissé filé deux LH adverses autour de la colline, qui bien naturellement, ont fondu sur mes bagages. Mon erreur est d'avoir considéré, que, loin et hors de vue de leur général, les deux LH n'auraient pas de PIP pour bouger, puisque le corps de char auquel elles appartiennent allaient être bien occupé par mon attaque. C'était sans compter le fait qu'une plaquette devient impétueuse si elle peut contacter un bagage ennemi. Ce que les LH firent !

A droite, ma propre LH empêche les marches du corps d'infanterie hittite. Ces derniers ses traînent.

A gauche, mes Libyens font de leur mieux suite à leur marche de flanc, mais leur avance est poussive, à cause de quelques psiloi qui occupent le terrain comme ils peuvent. Mes chars se tirent bien d'une ou deux mauvaises situations qui auraient pu leur faire mal. On réfléchit moins bien en fin de journée !

Mais c'est Lionel qui prend les pertes.

DBM200 - Brest 2015 - 4ème partie contre les Hittites de Lionel

En fin de partie, ma marche de flanc a franchi le terrain inégal de gauche, et les chars hittites ont reçu suffisamment de pertes pour prendre les pattes de leurs chevaux à leur coup ! Le corps est démoralisé, mais ce n'est pas suffisant pour démoraliser l'armée.

A droite, les troupes de Lionel se traînent toujours, je les ai occupées autant que j'ai pu avec le moins de choses possible.

De leur côté, les deux LH qui ont fondu sur mes bagages n'ont pas réussi à en emporter un seul en trois ou quatre combat.

Résultat, j'ai eu beau démoraliser l'un des deux corps adverse, ce n'était pas le plus gros, et je n'ai rien pu prendre ni sur l'autre corps ni sur les bagages hittites. Nous finissons donc sur un match nul à mon avantage.

Si l'intention de masser des troupes pour faire un effet levier tout en laissant un belle partie des troupes adverses dans le vent, ça n'a pas été aussi efficace qu'espéré, puisque la partie de l'armée adverse à laquelle je me suis attaquée n'était pas suffisamment importante en proportion.

A y repenser, ma marche de flanc aurait été sans doute bien plus dévastatrice du côté droit, tombant contre les troupes mal déployées ou coincées dans les bois. Tant pis ! Je ferai mieux le prochain coup !

Repost 0
Published by macha
commenter cet article
20 juillet 2015 1 20 /07 /juillet /2015 11:13

De but en blanc, Bruno m'annonce qu'il jouera virilement. Il veut du combat. Frustré par mes deux parties précédentes, terminées ni l'une ni l'autre, je l'assure de ma volonté de faire pareil ^^

Ses sumériens sont organisés en deux corps : un énorme corps d'infanterie lourde, plein de piquiers avec pavois sur le premier rang, et un corps un peu moins gros avec son infanterie moyenne et légère, ainsi que trois chars.

Son mur de piques est impressionnant. Je sais que mes chars ne passeront pas au travers, mais j'ai bon espoir que mes Libyens bousculent avec force ces Sumériens déjà trop civilisés !

Quant à moi, mon armée est toujours la même.

DBM200 - Brest 2015 - 3ème partie contre les Sumériens de Bruno

Au déploiement, je réussis à placer mes warbands directement face à un de ses groupes de piquiers. Chic, ils se régalent d'avance ! Sur leur gauche, les chars seront là pour couvrir leur flanc pendant l'avance. Face à eux, d'autres piquiers en grand nombre ne laissent aucun doute sur l'incapacité qu'auront les chars à faire la moindre perte.

A droite, mon infanterie régulière se trouve face à l'infanterie légère et moyenne adverse. Il faudra assurer leur avancer et leur redéploiement pour ne pas me faire déborder.

DBM200 - Brest 2015 - 3ème partie contre les Sumériens de Bruno

A gauche et au centre, j'avance !

A droite, Bruno commence à me taquiner avec ses légers. J'entame mon redéploiement pour parer à ses manœuvres.

DBM200 - Brest 2015 - 3ème partie contre les Sumériens de Bruno

Bien couverts sur leur gauche par mes chars, à peu près couverts sur leur droite par mes réguliers qui ont avancé, mes Libyens lancent le choc, et emportent dans leur charge les premiers sumériens. Le résultat était prévisible, mais les mauvais dés de Bruno accélèrent le processus.

DBM200 - Brest 2015 - 3ème partie contre les Sumériens de Bruno

La ligne de bataille est dessinée, mes deux corps latéraux n'étant là que pour protéger dans son assaut le corps central des bandes guerrières qui a commencé son œuvre de destruction dans les rangs adverses. Bruno n'arrive pas à être aussi rapide qu'il le voudrait pour engager mes réguliers sur ma droite avec son infanterie légère et moyenne.

DBM200 - Brest 2015 - 3ème partie contre les Sumériens de Bruno

Dernier tour, derniers ajustements sur la droite pour couvrir les Libyens, mes chars qui se sont lancés à l'assaut des piquiers, pour voir ^^ sont repoussés parfois très loin (ils ont fui !), cependant que mes Libyens ont continué de ravager les rangs de piquiers de Sumer. Bruno a continué à avoir des dés ridiculement constants autour de 1 ou 2, accélérant honteusement ma réussite.
C'en est trop et son gros corps craque, emportant l'armée.

Victoire, empoignade virile, merci Bruno ! L'an dernier, c'était le sens inverse !

Repost 0
Published by macha
commenter cet article
18 juillet 2015 6 18 /07 /juillet /2015 11:00

Deuxième partie du tournoi DBM200 de Brest de ce début de juillet 2015, avec mes Égyptiens du Nouvel Empire.

Cette fois, c'est avec Olivier que je vais jouer. Il aligne cette année une armée de croisés. Ceux-ci sont typiques des armées féodales européennes. Ils comprennent une infanterie irrégulière en assez bonne proportion mais de piètre qualité (lanciers et arbalétriers inférieurs, quelques archers ordinaires), et surtout de la cavalerie, principalement composée des chevaliers, irréguliers ordinaires dans le cas présent. Ces derniers offrent une belle percussion contre les autres troupes montées et contre les fantassins moyens, mais, chers et donc généralement peu nombreux, ils sont souvent facilement repoussés par des archers qui massent leur tir, d'autant qu'ils ne courent pas très vite (150 pas, contre 200 pas pour la portée des archers).

Olivier s'est organisé en deux corps au commandement irrégulier, il ne peut donc pas décemment espérer faire de grandes manœuvres ni avec ses piétons irréguliers ni avec ses chevaliers impétueux.

DBM200 - Brest 2015 - 2ème partie contre les croisés d'Olivier

Olivier offre un déploiement fermé avec son infanterie, plus ouvert sur sa gauche (haut droit de la photo) avec sa chevalerie, en deux colonnes, probablement dans l'idée de manœuvrer malgré tout pour s'adapter à mon déploiement.

De mon côté, me doutant que son infanterie serait dans les parages de ses bagages, je lui oppose mes warbands libyens, qui se feront un régal des lanciers et archers inférieurs adverses, en faisant sauter deux plaquettes de profondeur à la moindre égalité au corps à corps.

Mon infanterie régulière est déployée, pour la partie corps à corps, en retrait à l'arrière gauche des Libyens, pour les soutenir et les couvrir dans leur avance, et pour la partie tir (5 Bw(I)) en retrait à l'arrière mais décalée à droite, pour attirer sa chevalerie comme un aimant.

En retrait à gauche, prêts à être redéployés au besoin, mes chars et mes cavaliers légers. L'idée est de pouvoir rapidement les redéployer où ils seront utiles, comme par exemple les envoyer à droite pour combattre la chevalerie adverse si elle se déploie là (ce qui fut le cas).

DBM200 - Brest 2015 - 2ème partie contre les croisés d'Olivier

Premiers mouvements :

Je fais galoper mes Libyens assoiffés de sang droit devant eux, objectif l'infanterie adverse. Mes archers se déploient pour préparer leurs futurs tirs, tout en gardant de la profondeur pour masser leurs tirs sur le moins de cibles possible (afin d'augmenter l'effet du tir). Je fais jaillir une colonne de chars vers la droite, à la double fin d'aller couvrir le flanc droit de mes Libyens qui doivent avancer vite, tout en détournant le maximum de chevaliers adverses de mes archers le plus longtemps possible (pour augmenter leur nombre de tirs). Mes réguliers avancent tranquillement pour ne pas gêner les chars sans trop se faire distancer non plus par les Libyens. De toutes façons, le flanc gauche des warbands n'est pas menacé : avant que l'infanterie irrégulière croisée ne manœuvre pour occuper une position menaçante, on a le temps de voir tomber les dés de commandement...

DBM200 - Brest 2015 - 2ème partie contre les croisés d'Olivier

Olivier replace péniblement quelques fantassins devant ses bagages, et fait avancer ses chevaliers qui restent en colonne.

Mes Libyens avancent, les babines pleines d'écume. Mes fantassins réguliers, sur leur arrière gauche, recollent et prennent position pour les soutenir. Les trois chars envoyés se déploient pour commencer à mettre la pression sur la chevalerie croisée, dans un mouvement coordonné avec mes archers qui se postent pour tirer tout ce qu'ils savent au prochain mouvement adverse. Il me reste quelques points pour rapprocher la plaquette de cavalerie légère, mais pas assez pour sortir les autres chars de la colline escarpée.

DBM200 - Brest 2015 - 2ème partie contre les croisés d'Olivier

Le tour précédent le choc d'infanterie. Les arbalétriers d'Olivier ont fait reculer une plaquette de Sherden (irr Bl (F)), et la plaquette de chevaliers ramenée par Olivier pour menacer le flanc de mes barbares écumants est "zoquée" par une de mes plaquettes de Psiloi. C'est une "zoc" (zone of control) un peu particulière car elle est faite par des tirailleurs sur des impétueux, elle n'est donc pas aussi limitative que d'habitude, elle empêche néanmoins la plaquette de chevaliers d'aller attaquer comme elle le voudrait sur le flanc de mes fantassins.

DBM200 - Brest 2015 - 2ème partie contre les croisés d'Olivier

Mes cavaliers légers prêtent main forte aux Psiloi vus plus haut, et détruisent les chevaliers adverses (qui craignent beaucoup les Light Horses, mourant au simple contre eux). Mes chars restés d'abord en arrière rejoignent presque les autres, mes archers ont réussi leurs premiers tirs (faisant reculer les chevaliers et les empêchant de charger), et mes Libyens ont enfoncé la ligne d'infanterie adverse qui subit également ses premières pertes.

La ligne de bataille est dessinée.

DBM200 - Brest 2015 - 2ème partie contre les croisés d'Olivier

L'infanterie croisée craque de toutes parts sous l'assaut endiablé des engagés libyens, pendant que ma plaquette de cavaliers légers prend à revers les chevaliers adverses, les empêchant de reculer et les forçant à la débandade. Une seule plaquette de chars est en mauvaise posture puisque prise de flanc. Je suis obligé de compter sur son grade supérieur, qui limite souvent la casse. De leur côté, les archers continuent à merveille leur travail en faisant reculer les chevaliers qui essaient désespérément de les contacter.

A ce moment, Olivier, qui souffre de n'avoir que peu de points de commandement, et qui ramasse des pertes dans tous les coins, voit son armée proche de la rupture. Il cogite, cogite, et recogite. Peut-être prie-t-il Dieu qu'il lui vienne en aide ? Cependant, le temps passe... Mais pas les tours de jeu ^^

DBM200 - Brest 2015 - 2ème partie contre les croisés d'Olivier

C'est le dernier tour de la partie. Les chevaliers ont emporté dans leur charge la plaquette de chars égyptiens prise de flanc. Mais leurs congénères n'arrivent toujours pas (!!) à approcher les archers sur mon arrière droit. Excellent !

Quant aux fantassins, ma ligne à l'assaut ne laisse que peu de survivants chez les croisés. Ces derniers sont à une plaquette de la déroute totale.

Hélas, le temps imparti pour jouer cette manche touche à sa fin, et, Olivier ayant mis un temps fou à jouer ses tours malgré le peu de points de commandement et d'options dont il disposait, nous n'avons pu jouer qu'un tout petit nombre de tours (6 me semble-t-il). Frustré, et puisque sur certaines tables on joue encore, je lui propose de faire un dernier tour de jeu histoire de mener au bout la bataille dont l'issue n'est plus un mystère. Il refuse. C'est moche.

Match nul, avec une perte chez moi, et à une perte de la défaite chez le croisé.

Repost 0
Published by macha
commenter cet article
16 juillet 2015 4 16 /07 /juillet /2015 09:50

Avec mes Égyptiens du Nouvel Empire, j'ai livré ma première bataille du tournoi DBM 200 de Brest 2015 contre Franck et ses Suisses tardifs.

Son armée est composée de deux corps de fantassins lourds. Majoritairement composée de piquiers réguliers supérieurs, l'armée est très solides, craignant très peu la cavalerie de face, mais également lente et du coup peu manœuvrable.

Franck se déploie en carré défensif : un côté appuyé sur la forêt (terrain difficile, dur à approcher sans troupes légères), un côté fermé avec un corps entier devant ses bagages.

Franck se déploie en carré défensif : un côté appuyé sur la forêt (terrain difficile, dur à approcher sans troupes légères), un côté fermé avec un corps entier devant ses bagages.

J'ai la chance d'être attaquant, et ménage une attaque de flanc avec mon corps irrégulier, par la droite. L'idée est de forcer les Suisses entre ma cavalerie qui les fixe par devant et les irréguliers (notamment warbands) par le côté. Mes réguliers, appuyés dans le terrain inégal, doivent accompagner lentement le mouvement mais rester en retrait pour imposer un malus au combat aux piquiers de Franck s'ils avancent.

Ma charerie commence à avancer sur ma droite.

Ma charerie commence à avancer sur ma droite.

DBM200 - Brest 2015 - 1ère partie contre les Suisses de Franck

Ma cavalerie continue à avancer pour mettre la pression sur les piquiers du corps en travers. L'autre corps suisse commence à avancer vers mes réguliers. Je détache ma cavalerie légère et des psilois, à gauche, pour le ralentir autant que je le peux.

DBM200 - Brest 2015 - 1ère partie contre les Suisses de Franck

Franck est persuadé que ma marche de flanc arrivera par sa droite, et réorganise son flanc refusé pour le mettre face à ma cavalerie, qui n'aurait en effet aucune chance de front contre les piquiers.

DBM200 - Brest 2015 - 1ère partie contre les Suisses de Franck

Ma marche de flanc arrive, massive avec sa quinzaine d'équivalents éléments de barbares, sur le côté du corps de Franck, déjà fixé par mes chars. J'avance une partie de mon infanterie régulière afin de ne pas laisser la gauche de mes chars aux griffes des mangeurs de gruyère.

DBM200 - Brest 2015 - 1ère partie contre les Suisses de Franck

Les combats s'engagent lentement... Très lentement... Devant la difficulté de la situation, Franck cherche longuement des solutions. Mes chars tantôt attaquent, et rebondissent sur les piquiers, tantôt se contentent de fixer sans attaquer, ou bien restent en retrait pour protéger le flanc d'une plaquette amie. Mes archers réguliers, dans le terrain inégal proche de mes bagages, commencent à tirer sur les piquiers suisses qui avancent sans se douter qu'ils auraient du mal à combattre en terrain non clair.

Côté marche de flanc, Franck gagne du temps en reculer des plaquettes, afin d'éviter au plus l'affrontement contre les warbands.

DBM200 - Brest 2015 - 1ère partie contre les Suisses de Franck

Hélas, comme il faut en jouer beaucoup, les parties sont limitées dans le temps, et l'arbitre siffle la fin de la partie. Elle doit s'arrêter malgré cette situation tout à fait sympathique de mon point de vue, avec comme bémol mon extrême gauche qui est un peu légère avec mes deux psilois.

On ne saura jamais si les Libyens seraient passés sur le flanc suisse avec deux ou trois tours de plus. Les tours ont été joués trop lentement...

Match nul, avec deux ou trois plaquettes perdues au total.

Repost 0
Published by macha
commenter cet article
14 juillet 2015 2 14 /07 /juillet /2015 22:56
DBM200 - L'armée égyptienne du Nouvel Empire (new kingdom egyptian)

Salut à tous,

Après la présentation historique de l'article précédent, faisons maintenant un point sur l'armée égyptienne du nouvel empire. Pour DBM, il s'agit de la liste 22 du livre 1.

Les trois progrès techniques dont nous avons parlé, à savoir la maîtrise du bronze pour les lames et les pièces d'armure, l'arc composite et le char, sont présents dans l'armée du Pharaon.

Bien que possédant une composante rapide sur char efficace et nombreuse, l'armée repose toujours sur son infanterie nombreuse et efficace. Parmi elle, naturellement, les nombreux archers réguliers, qui peuvent être Ordinaires ou Inférieurs. Ces derniers souffriront vite au corps à corps, mais leur coût inférieur peut être intéressant sur le format DBM200.

Ils sont utiles pour

  • ralentir ou désorganiser les troupes adverses qui avancent, avant de se réfugier derrière les blades qui s'occuperont du corps à corps ;
  • désorganiser voire repousser la cavalerie adverse, chose pratique sur un flanc non couvert par sa propre cavalerie ;
  • empêcher l'approche des psilois, qui peuvent facilement être détruits par les tirs, pour peu que ceux-ci soient un peu massés.

On trouve également quelques archers en formation dispersée, Psiloi(O) réguliers si égyptiens, ou irréguliers si nubiens ou canaanites.

Mes archer égyptiens regBw(I)

Mes archer égyptiens regBw(I)

Par ailleurs, l'infanterie est également composée des guerriers équipés pour le combat rapproché et le corps à corps, avec bouclier, javelot ou lance et épée (kopesh) ou hache. Véritables guerriers à tout faire, ils sont classés Blades Ordinaires ou Fast. Les ordinaires, quoique plus solides au combat, n'ont pas l'avantage de la vitesse des autres, qui se révèle bien souvent très pratique. De plus, la moindre profondeur de plaquette des Bl(O) peut poser problème dans une formation où la plupart des plaquettes font 2cm de profondeur (question d'homogénéité). Ces guerriers sont utiles pour

  • faire face à l'infanterie lourde adverse avec leur facteur de 5 : lanciers, piquiers, autres blades. Attention cependant, ils craignent les warbands...
  • faire face aux montés même dans la plaine, avec leur facteur de 3, en faisant attention cependant aux chevaliers et aux éléphants...
  • faire face aux légers même dans les terrains accidentés, avec leur facteur de 3 et leur mouvement de 150 pas pour les Bl(F), qui en font les équivalents des auxiliaires adverses, en plus polyvalent.

En bref, les vrais Universal soldiers de l'armée égyptienne. Comme les archers avec lesquels ils sont complémentaires, ils sont disponibles en grand nombre.

A quatre sur une plaquette, les Bl(O), à trois, les Bl(F), tous reg

A quatre sur une plaquette, les Bl(O), à trois, les Bl(F), tous reg

La dernière composante régulière de l'armée est son ensemble de chars, classés cavalerie supérieure Cv(S). Ils sont disponibles en grand nombre, mais leur coût important interdit d'en avoir trop. Ils sont cependant bien utiles car ils craignent peu l'infanterie lourde du fait de leur classe, et surtout ils s'occupent sans difficulté des cavaleries adverses, pour peu qu'ils ne soient pas pris sous une trop grande masse de plaquettes moins onéreuses...

A noter le light horse fast disponible en 200 points comme en 400, bien pratique pour aller gêner une marche adverse, combler un trou dans la ligne, ou mener la chasse à quelques psilois égarés...

1 LH(F) et 6 Cv(S) ... ce sont les coureurs qui accompagnent les chars, et qui complètent leur action, qui permettent à ceux-ci d'être classés Supérieurs.

1 LH(F) et 6 Cv(S) ... ce sont les coureurs qui accompagnent les chars, et qui complètent leur action, qui permettent à ceux-ci d'être classés Supérieurs.

Au cours de la dernière dynastie de Pharaons, la 20ème, vers les années 1200 avant Jésus Christ, de grandes migrations de populations eurent lieu, en Égypte, mais aussi dans tous les pays méditerranéens de la région. L’Égypte eut ainsi à faire face à l'invasion de leur terre par ceux que l'on appelle "les peuples de la mer", qui semblaient fuir on ne sait quelle calamité, et qui dans leur folle course, avaient déstabilisé tout le Proche-Orient, le voisinage de l’Égypte, et l’Égypte elle-même.

Invasions navals et terrestres des peuples de la mer.

Invasions navals et terrestres des peuples de la mer.

Ramsès III réussit à vaincre sur mer et sur terre les peuples de la mer, dans ce qui n'était pas qu'une invasion guerrière, mais apparemment une migration d'une population complète, avec hommes, femmes et enfants, vivres, bétails et chariots (d'après ce que montrent les bas-reliefs commémorant les batailles).

Illustration tirée d'un Osprey et inspirée des reliefs commémorant la victoire navale de 1198 entre Egyptiens et peuples de la mer.

Illustration tirée d'un Osprey et inspirée des reliefs commémorant la victoire navale de 1198 entre Egyptiens et peuples de la mer.

Ceci étant, il n'empêche que des mouvements de population importants ont eu lieu. Ainsi, les Pharaons ont profité de l'occasion pour enrôler dans leurs armées des troupes nombreuses issues de ces déplacements : à partir de 1200 sont donc disponibles des Libyens (déplacés dans le mouvement général) qui sont classés Warband Fast mais aussi les fameux peuples de la mer sous la dénomination de Sherden (nom d'une des tribus) qui sont classés irr Bl(F).

Cet apport est très intéressant, car il donne de la percussion contre les infanteries lourdes adverses (qui craignent les Wb), de plus les plaquettes ne coûtent pas cher en points et permettent donc d'augmenter la seuil de démoralisation en gonflant l'armée, et ces troupes irrégulières et impétueuses bougent et combattent sans difficulté dans les terrains inégaux et difficiles.

Voilà à mon avis un apport qui constitue un atout important, et donne une belle variété de troupes dans une armée DBM200.

Pharaon s'en va à la guerre... Il est intéressant de noter qu'à DBM, les généraux, tous réguliers, peuvent être juchés sur leur char, ou bien se déplacer à pieds, auquel cas ils sont classés regPs(O). 4 sont disponibles en format normal, ce qui en offre 3 en format DBM200. Une rareté très intéressante...

Pharaon s'en va à la guerre... Il est intéressant de noter qu'à DBM, les généraux, tous réguliers, peuvent être juchés sur leur char, ou bien se déplacer à pieds, auquel cas ils sont classés regPs(O). 4 sont disponibles en format normal, ce qui en offre 3 en format DBM200. Une rareté très intéressante...

Je soumets ici ma liste d'armée New Kingdom egyptian (liste 22 du livre 1) pour le format DBM200.

Corps 1, le corps de l'infanterie régulière :

CinC reg Ps(O)

3 reg Bl (O)

4 reg Bl (F)

5 reg Bw (I)

1 reg Ax (O)

2 irr Ps (O)

Soit 14,5 équivalents éléments, démo à 5 équivalents éléments perdus.

Corps 1

Corps 1

Corps 2, le corps des chars

SubGen reg Cv (S)

5 reg Cv (S)

1 reg LH (F)

Soit 7 éé, démo à 2,5 éé (donc 3 éé car il n'y a pas de demi équivalent élément dans le corps)

Corps 2

Corps 2

Corps 3, le corps des irréguliers étrangers

SubGen reg Ps (O)

8 irr Wb(F)

2 irr Bl (F)

4 irr Ps (I)

Soit 12,5 éé, démo à 4,5 éé

Corps 3

Corps 3

Tout cela donne un total de 34 éé, soit une démo de 17 éé. Il faut perdre 2 corps pour que l'armée déroute.

Les bagages...

Les bagages...

C'est cette armée que j'ai emportée à Brest les 4 et 5 juillet dernier pour participer au tournoi DBM 200.

Dans un prochain article, je vous parlerai de quelques parties que j'ai disputée là-bas contre les Bretons aux bras musclés et aux lances pointues.

En attendant, je vous invite à aller jeter un œil sur les rapports qu'a déjà fait Bertrand de ses propres parties, Bertrand qui finit joliment 2ème du tournoi.

http://lesfigurinesdebertrand.blogspot.fr/2015/07/tournoi-dbm-200-de-brest-45-juillet-2015.html

http://lesfigurinesdebertrand.blogspot.fr/2015/07/tournoi-dbm-200-de-brest-2.html

http://lesfigurinesdebertrand.blogspot.fr/2015/07/tournoi-dbm-de-brest-3.html

Un petit avant goût, avec cet affrontement entre mes Egyptiens et les Summériens de Bruno...

Un petit avant goût, avec cet affrontement entre mes Egyptiens et les Summériens de Bruno...

Salut à tous et à la prochaine !

Repost 0
Published by macha.tyty
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de figurines de Machablabla et Tyrwaz
  • Le blog de figurines de Machablabla et Tyrwaz
  • : Bienvenue sur le blog de Machablabla et Tyrwaz, figurinistes maniaques et joueurs de DBM, DBA et autres joyeusetés...
  • Contact