Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 13:59

Salut à tous !

 

Revoici la terre qui tremble, et les monts abruptes qui surgissent par dessus l'horizon ! La terre se déchire et le roc comme des épieux titanesques menace la plaine tranquille.

 

Non, c'est une blague, en fait, je ne parlerai dans cet article que d'une butte. Une toute petite butte. Une butte modeste, une butte discrète, une butte verte... Mais une butte révolutionnaire !

 

Et oui mesdames et messieurs, ici vous verrez la révolution figurinistico-historico-stratégique se mettre en marche, de vos yeux et sous vos nez ! Car en effet, le dilemme dans la confection et l'utilisation de décor entre la pratique et l'esthétique est en cours de suppression ! Je parle bien de suppression, pas de solution ni de compromis... De suppression !

 

 

C1

Cette révolution s'est mise en marche lors de ma dernière partie DBM avec l'ami Tyty, lors de laquelle, un combat acharné et sanglant s'est déroulé sur une colline, passage à couvert de la sournoise armée perse de mon adversaire. Je vous raconte la façon de fabriquer cette colline dans cet article.

Très vaste, j'avais étudié l'angle de ses pentes par rapport au plan de la table, en espérant que les figurines y tiendraient, stables sur leur socle, sans soucis.
Mais, le sablage, la peinture puis le flocage, avec les irrégularités et la différence de texture apportées, ont rendu, malgré tous mes efforts, ma colline glissante.

Oh, pas question de faire du ski, de dévaler la pente de haut en bas, à toute allure. Non. Mais, quelques millimètres de chute sur un coin de socle, un par ci, deux par là... Inutile de dire que quand la majeure partie d'un combat se déroule sur la colline, la perte de précision se fait de plus en plus grande. Jusqu'à accepter, même pour des joueurs malades comme Tyty ou moi, de jouer un peu à l'arrache. Quelle horreur !

 

D'où l'idée : se dôter de collines d'où les figurines ne tomberont plus. En d'autres mots, fabriquer une colline, si ce n'est aimantée, du moins magnétisée. Il faut donc la faire en un métal magnétique, ou recouvrir une colline du même type que celle précédemment modelée de métal.

 

 

Et voila le début de la construction.

La bonne idée, c'est d'utiliser de la tole que j'avais reperée il y a quelques temps à Castorama, sans savoir à quoi elle me servirait, mais en ressentant alors un furieux pressentiment. Je profite donc d'une journée de pluie et d'un passage à proximité du magasin pour regarder ce qu'on me propose. J'écarte naturellement toutes les toles en alu, qui ne sont pas magnétiques. Et choisis une tole d'acier déployé : une sorte de grillage, de fine épaisseur, mais au maillage assez dense pour que tiennent dessus les plaquettes soclées.

 

cc17cc18

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et oui, cette tole accroche bien les plaquettes émantées, déjà pressées de jouir de cette accroche pour batailler grâce à la superbe règle De Bellis Multitudinis...

 

 

Voila l'idée retenue pour réaliser la colline : d'abord, tailler une colline dans du polystyrène extrudé, comme j'avais fait pour la première. Pour cela, il faut la planche de polystyrène de 4cm d'épaisseur, le cutter et la brosse à poils métalliques. Et voici, mieux qu'un discours, les étapes en images :

 

cc16cc15cc14

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cc12 cc12Et le travail continue jusqu'à obtenir une colline similaire à celle du premier article et essai de fabrication de colline. Néanmoins, je ne m'assure pas de la même rigoureuse planitude des pans, comptant cette fois-ci sur l'effet de magnétisme pour que mes figurines tiennent à leur place.

 

 

 

Maintenant, il me faut découper la tole d'acier. Mais comment ?

"De l'acier, c'est dur, non ?"

Oui, mais pas tant que ça, surtout en tole déployée comme la nôtre. Après avoir usé quelques pinces, j'ai essayé le plus bête de mes outils coupants : une paire de ciseaux ! Et bien, figurez-vous que c'est encore, parmi tout ce que j'ai essayé, ce qui coupe le mieux. A condition bien sûr de ne pas utiliser l'extrémité des lames, où la puissance exercée par la main est moins franchement transmise.

Il faut à ce stade de couper trois morceaux de tole : l'un couvrant et la ligne de crête de la colline, et ses deux pans principaux. Les deux autres couvriront les deux petits pans restants, quelques peu rectangulaires. Pour tailler, je me fabrique des gabarits en papier, que je dessine en posant une feuille A4 sur la colline. Je dessine dessus la forme des pans, que je peux alors facilement reporter sur ma tole. Je fixe à la pâte ce gabarit sur l'acier, que j'attaque ensuite aux ciseaux. Voila le résultat en images :

 

cc11cc10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Je vérifie, en plaquant ma tole coupée sur la colline, que celle-ci s'adaptera sans problème. La question reste à ce moment : comment fixer cette tole à la colline ? J'ai tenté une approche douce dans un premier temps, sans résultat. En effet, les agraffes ne fixent absolument rien dans ce polystyrène. Il est trop facilement trouable, et les agraffes n'y tiennent pas. Des bouts de fil de fer recourbés, d'un diamètre plus important que les agraffes, ne font pas mieux. Pire, les traces qu'ils laissent à la colline sont plus voyantes.

Les colles ne sont pas utilisables non plus : la colle à bois n'a pas assez de prise sur la tole (à mon avis, je n'ai pas essayé), la super-glue fait fondre le polystyrène, ainsi que les colles plastiques. Il reste bien les colles en résine, mais cela coûte une fortune pour se procurer un tube minuscule... Exit les colles !

 

cc9

Un fol espoir m'habite : cela devrait fonctionner !

 

Il reste la solution du maçon : badigeonner la colline d'enduit de rebouchage, puis appliquer la grille. Non seulement en séchant l'enduit fixerait la tole, mais en plus, il comblerait ses trous ! Ca, c'est pour la théorie.
Mais la pratique donne parfaitement raison à la théorie, et cela marche ! Voici les photos :

 

cc8cc7cc6 

 

Un petit poids (presse-papier) me permet d'ajuster à force un coin de tole qui n'épouse pas bien la forme de la colline...

 

Puis je fixe, chacun son tour et de la même façon, les coins de tole manquant pour couvrir toute la colline. Je fais attention à bien lisser et à ne pas laisser trop dépasser d'enduit (même si je sais que je finirai par poncer l'enduit de trop). Depuis, je comble les zones périphériques, sous le grillage, où le polystyrène n'est pas présent pour dormer un bord propre et continu (oui, car contrairement à ma première colline, j'ai taillé celle-ci "à l'arrache" !). Voici les images :

 

cc5cc4cc3cc2

 

 

 

 

 

 

 

 

Il me reste à attendre que cela sèche bien avant de combler d'éventuels trous, puis finalement poncer ce qui dépasse et gène la manœuvre.

 

La suite passe par la pose d'une petite couche d'enduit pour combler quelques trous et régulariser les bords, par le ponçage de cette dernière couche ensuite, pour lisser et réduire les trop fortes épaisseurs. La suite est classique : colle à bois pour coller une fine couche de sable. Je frotte ce sable collé une fois qu'il tient un peu, pour faire tomber tous les grains un peu trop gros qui créeraient des irrégularités trop grandes pour la bonne tenue des plaquettes. Quand le sable tient, c'est la peinture, et là, c'est exactement la même chose que pour la colline précédente.
Voila les étapes en images :

 

cc21cc20cc19

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cc23

 

Et voila une belle colline magnétique ! Les aimants s'y accrochent, les plaquettes de figurines aussi. Vivement la prochaine partie de DBM, et les prochains combats acharnés dessus, pour voir à quel point elle est agréablement utilisable. Une bataille qui sera sans doute l'occasion d'un prochain rapport sur ce blog !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

vince 19/04/2010 19:21


ils voudront plus descendre de la montagne à cheval avec cette superbe colline !


macha 19/04/2010 19:41



Héhéhé, bien vu !


Alors, à quand un sanglant affrontement et du Chinois crevé sur les bords de cette colline ?



Présentation

  • : Le blog de figurines de Machablabla et Tyrwaz
  • Le blog de figurines de Machablabla et Tyrwaz
  • : Bienvenue sur le blog de Machablabla et Tyrwaz, figurinistes maniaques et joueurs de DBM, DBA et autres joyeusetés...
  • Contact