Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 15:38
Decor 0201a



Bonsoir à tous ! Après
une petite période d'absence virtuelle (et oui, la vie réelle a la facheuse tendance à vous accaparer. Pire qu'une femme !), nous revoilà pour la suite de nos aventures décoratives. Le décor en question, pour ceux qui lisent sans regarder les images (comment ça vous faites l'inverse ?), est une rivière. Le mode opératoire utilisé n'est ni plus ni moins qu'un mixte entre la méthode de fabrication de la route et celle de l'eau, le tout réadapté pour les besoins du tournage...

Pour faire simple et n'ayant jamais fabriqué de quelconques éléments d'eau jusque là, j'ai décidé de commencer par la réalisation de quatre éléments droits de 30cm (pourquoi 30cm ? C'est plus facile pour moi, j'ai un étalon à porter de main pour le gabarit...). Pour la largeur (non là j'ai laissé tomber l'étalon, ça nous aurait donné un fleuve) je me suis fié à la règle : DBM nous dit que les éléments de rivière (Rv) ne peuvent être plus larges que 200 pas. En 15mm, ça nous donne une largeur maximale de 10cm. Sans aller jusque là, le but étant de faire une rivière moyenne qui constitue un ralentissement stratégique en terme de jeu sans aller jusqu'à l'obstacle infranchissable ! Il faut savoir qu'à De Bellis Multitudinis, les rivières n'auront jamais le même impact sur le jeu. En effet (à prononcer comme
la marionnette de Douste Blazi des Guignols), la profondeur de celles-ci ne sera connue qu'une fois que des troupes y auront mis les pieds dans la partie. Une rivière se révèlera "anodine", "facile","difficile" ou encore "dangereuse" (pouvant d'ailleurs occasionner la perte des éléments la traversant). Facteur dépendant notamment de la saison et de la région jouées. La conséquence la plus souvent rencontrée est que la rivière obligera les troupes à la franchir à une vitesse de 100 pas, soit 5cm. Une largeur de 125 pas pour la confection de notre rivière nous paraît donc un bon compromis pour ne pas faire de la rivière un élément trop facile à franchir sans non plus obliger à passer trois tours à la franchir (pour ceux qui ont calculé, deux mouvements seront nécessaires à son franchissement, contre trois pour une rivière de 200 pas de large et d'un seul pour le franchissement d'une rivière de 50 pas par la plupart des éléments d'infanterie). Même si l'infanterie lourde se déplace déjà à 100 pas (le ralentissement vise donc surtout les troupes montées et l'infanterie légère), les Lanciers (Sp), les Piquiers (Pk) et les Hordes ordinaires (Hd(O)) ont un malus de -2 s'ils combattents en de tels lieux (on comprendra facilement que les hoplites font preuve de bien trop de délicatesse pour pouvoir combattre les pieds dans l'eau). Mieux vaut pour eux ne pas trop s'y attarder donc.


Comme je l'ai dit plus haut, pour faire cette rivière j'ai réutilisé ma méthode de fabrication de la route. Je vous invite donc à revoir
cet article pour les premières étapes. Le but étant d'obtenir une section de carton prête à texturer. Ce qui donne ça :


Decor 0095



J'ai tout de même été plus efficace sur cette étape en utilisant une ponceuse avec un papier à gros grains plutôt que du papier de verre à grains fins. Comme je le disais pour la route, le carton s'effiloche mais un coup de ponceuse avec un papier à grains fins permet de lisser l'ensemble. Du coup j'ai mis deux fois moins de temps pour l'étape la plus pénible du processus.



Après ce n'est plus que du bonheur ! La logique est simple : on commence par les berges et on finit par la flotte.




Les berges :


L'idée est de donner aux bas côtés un certain volume pour qu'ils surplombent légèrement le plan d'eau. On va donc appliquer la colle à bois sur le côté non pas en l'étalant mais en la "déposant" pour qu'elle garde tout son volume (sinon on peut aussi utiliser du pétrole-âne). Après il suffit de saupoudrer de sable. Pour enrichir un peu le décor, on peut aussi utiliser de la litière pour chat (avant qu'elle soit usagée...) pour créer de petits renfoncements caillouteux. On ne prendra que les morceaux de litière les plus fins qu'on déposera en agglomérat avant le sable. En image :




Decor 0148La litière est au milieu, prête à être recouverte... de sable.



A l'inverse, pour ceux qui préfèrent la jouabilité à l'esthétique, on étalera bien la colle à bois pour que les plaquettes subissent le moins d'élévation possible et se placent d'autant plus précisément.




Decor 0156aIl n'y a plus qu'à passer à la peinture !



Ayant choisi de représenter une rivière des climats tempérés, j'ai utilisé du marron pour la terre. On pourra tout aussi bien utiliser de l'ocre jaune, comme ce que j'ai pu faire pour la route, pour des climats plus arides. Là encore, la peinture acrylique pour beaux arts est la plus appropriée car beaucoup moins chère et disponible en grande quantité. D'autant que pour les décors, on a pas besoin de la qualité de recouvrement des peintures pour figurines. Donc on n’hésite pas à en prendre une bonne quantité et à diluer pour bien recouvrir notre sable. Le pinceau sera lui aussi en proportion de la surface à recouvrir. On veillera par contre à éviter les ensembles rocailleux.

Une fois notre terre bien sèche, on utilisera de l’ocre jaune pour la sous-couche de notre litière pour chat et pour brosser à sec sur le marron.



Decor 0161a



Il ne reste plus qu'à brosser avec du beige clair, ou assimilé, la rocaille et éventuellement quelques bandes de terre pour améliorer le contraste sur certaines zones.

 


Decor 0170a



Les berges sont à présent finies !

 


Decor 0163a

Il n'y a plus qu'à creuser la piscine !


 

Bien que nos berges auront droits à de folles herbes vertes bien grasses soulignant la richesse géologique du lieu, le flocage sera l'ultime étape de ce décor pour éviter de trop le malmener par des manipulations répétées.

 



Allo ?!

 


Il s'agit à présent de se prendre pour dieu et de recréer l'élément indispensable à la vie : l'eau ! C'est là où je vous renvoie à l'article de Mach' sur la création de sa trière grecque et surtout l'élaboration de son socle. Il a eu tout simplement la génialissime idée d'utiliser de la colle à bois pour la texture de l'eau. Et je crois qu'on ne pourra pas trouver mieux. D'une part par l'aspect acqueux que celle-ci garde en séchant. Deuxièmement, par sa texture qui permets d'obtenir un certains volume qu'on peut aisément retravailler en cours de séchage. Et troisièmement, car elle se mélange très bien avec la peinture acrylique dont elle prend la couleur sans changer de ton au séchage. Bref, l'idéal.

 


Pour la préparation de l'eau, il faudra utiliser une bonne quantité de colle pour obtenir le volume escompté et mélanger pêle-mêle la peinture nécessaire à l'obtention de la nuance souhaitée. Tout ceci en utilisant un minimum d'eau pour l'homogénéisation de l'ensemble. Le mélange de bleu de Cobalt et d'ocre jaune trouvé par Macha est vraiment approprié pour représenter de l'eau. Il suffit de mettre plus ou moins d'ocre jaune selon le type d'eau qu'on veut obtenir. En l'occurence, s'agissant d'une rivière, on se tournera vers des teintes plutôt vertes.

 


Decor 0196Colle PVC + Bleu de Cobalt + Ocre jaune = H20. CQFD


Une fois le mélange prêt, on l'appliquera selon le rendu souhaité. Si on veut obtenir un plan d'eau relativement calme, on pourra se permettre de diluer le mélange. La colle à bois perdra de son volume et l'application en sera d'autant plus aisée. Par contre, si on veut obtenir un véritable volume et donner un certains mouvement à notre eau, on gardera notre mélange tel quel, sans dilution, pour obtenir de bons paquets de colle qu'on déposera sur le socle en utilisant un pinceau de moyenne taille (j'ai utilisé un n°12). Ces "paquets" juxtaposés créeront d'eux-mêmes mous et remous. Pour éviter de déborder, il est judicieux d'utiliser un pinceau plus petit pour faire la jonction entre la berge et le plan d'eau.



Decor 0172

 

D'abord les bords.

 

 

Decor 0174

Petits paquets pour rivière calme...

 

 

Decor 0176aQuels reflets !


Une fois le mélange appliqué sur tout l'élément, le carton va se mettre à onduler. Il n'y a rien d'anormal à cela. Une bonne nuit de séchage sur une surface plane et le carton aura retrouvé sa forme plane. Il est toujours possible de retravailler le mélange déposé au fur et à mesure de son séchage.  Cela permet d'amplifier les effets de mouvement, la colle gardant plus facilement la forme donnée une fois celle-ci moins fraîche.

 


Decor 0177

  L'ondulation du carton paraît importante mais elle se résorbera d'elle-même.


  

Decor 0188C'est sec et tout plat !

 


Si l'ensemble est magnifique quand le mélange n'est pas sec, il le sera beaucoup moins quand il le sera (!!). La colle à bois prendra une apparence plus plastique et la brillance disparaîtra :

 


Decor 0191Un peu sèche cette eau, non ?

  

 

Mais ne vous inquiètez pas, tout ceci était calculé ! J'ai à la limite été tellement surpris par le résultat déjà obtenu que je me délectais déjà de la suite : le vernissage. Avant de se faire, j'ai quand même demandé conseils à Machablabla. Je me posais la question de savoir s'il fallait utiliser la peinture pour tenter d'amplifier le volume de cette rivière ou compter sur le vernis pour qu'il fasse le boulot. Car quand on observe les cours d'eau, ceux-ci n'ont rien que leurs reflets pour faire apparaître l'ondulation de leur mouvement. On ne pouvait donc que compter sur le vernis pour obtenir le résultat final. A contrario, comme l'a bien utilisé Mach pour sa trière, la mer a cet avantage qu'est l'écume pour souligner quelques reliefs. Il n'en est rien ici. Tout ceci fera l'objet du prochain article.

 

 

Pour cet élément de décor qu'est la rivière, il est vrai que j'ai pris le parti d'amplifier le côté esthétique vis à vis du côté pratique. Celle-ci étant en effet moins souvent utilisée que les autres éléments de décors et les affrontements y étant moins probables, je me suis dit, peut-être à tort, que les conséquences sur le jeu d'une esthétique plus poussée se sentiraient moins. Cependant, pour ceux qui veulent à tout prix obtenir une jouabilité à toute épreuve, il suffit simplement de ne pas utiliser de litière et de bien étaler la colle à bois pour le sable des berges. La rivière sera moins encaissée mais le placement des figurines sera d'autant plus juste (l'ensemble se trouvant tout simplement plus plan). Pour la partie "eau", aucun changement n'est à opérer. La surface obtenue étant tout à fait jouable, même pour une rivière déchainée !



Avant de vous laisser, je vous laisse vous délecter de quelques clichés qui montrent les différences qu'on peut obtenir selon la couleur et l'épaisseur du mélange utilisé.

 

 

Decor 0212aDecor 0206Decor 0217


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de figurines de Machablabla et Tyrwaz
  • Le blog de figurines de Machablabla et Tyrwaz
  • : Bienvenue sur le blog de Machablabla et Tyrwaz, figurinistes maniaques et joueurs de DBM, DBA et autres joyeusetés...
  • Contact