Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 21:30

Motifs 0805a

 

Lorsque je me suis mis à la peinture de Perses, j’étais bien loin de me douter que je devrais en arriver à maîtriser une des ornementations de la peinture sur figurines : le motif.

 

Une tunique perse n’en étant pas une sans motifs, il a bien fallu que je m’y mette. Car il y a motif et motif. Si autant il y a le motif bien placé et de la bonne couleur qui ressort à merveille, il y a le motif qui s’ignore. Donc pour vous éviter de perdre du temps à faire des motifs qu'on voit à peine, voici quelques conseils issus de ma propre expérience.

 

Motifs 0814aPour commencer, il faut différencier deux type de motifs, le linéaire et le motif isolé (qu’on répètera ou non sur l’ensemble d’un vêtement). Les considérations sont à peu près identiques entre ces deux types.

 

Tout d’abord, car de première importance, le choix des couleurs. Bien sûr, quand on peint de la figurine historique, on est souvent limité par les impératifs inhérents au réalisme. Cependant, la période antique qui nous intéresse pour le moment est suffisamment inconnue et riche pour laisser aller quelque peu notre imagination. Il s’agit dans la mesure du possible d’extrapoler : on verra mal un Spartiate avec des motifs à fleurs turquoises (bien qu’il est possible que, de fait, il plaira beaucoup plus à ses petits camarades…). Donc, quand vous le pouvez, l’idée est d'obtenir un maximum de contraste pour faire ressortir au mieux le motif. En ce sens, l’idéal est d’avoir un motif clair sur un fond foncé. Car si l’on considère l’inverse, à savoir un motif foncé sur du clair, celui-ci pourra être étouffé par les ombrages du vêtement. Dans le cas où on utilise un motif et un fond de même valeur (soit tous les deux foncés, soit tous les deux clairs), il conviendra de matérialiser une séparation de valeur opposée entre chaque composante, toujours dans cette optique de contraste faisant ressortir le motif.

 

Motifs 0799aLe placement. Le placement du motif a son importance, notamment en ce qui concerne les motifs isolés. Bien qu’à mes débuts je m’obstinais à respecter une géométrie des motifs sur le vêtement, je me suis bien vite rendu compte de la désuétude de la chose quand le motif, dans cette logique géométrique, devait en arriver à se retrouver dans un pli (ou une zone ombrée de manière plus générale). En effet, cela n’a pour effet que de rompre les nuances (l’effet ombre/lumière) de la figurine. Dans le même ordre d’idée, inutile de calculer où devrait se situer tel ou tel point du motif en fonction du pli du vêtement (oui je l’ai fait ! non je ne suis pas fou !). Pour résumer, il vaut mieux placer ses motifs dans les zones planes et les plus éclairées du vêtement.

 

La taille. La taille du motif est aussi un paramètre qui relève plus de l’esthétisme que du réalisme. Si on veut s’acharner à faire un motif à l’échelle, sur du 15mm, on risque d’avoir du mal à être suffisamment précis. Il vaut mieux aussi éviter que le motif soit trop gros, cela donne vite un rendu disproportionné par rapport au reste de la figurine et donc trop… grossier !

 

La fréquence. C’est un paramètre qui pourrait paraître anodin mais qui va de sa conséquence. Un motif trop répété sera souvent écrasé et ne ressortira pas. A l’inverse, un motif trop absent ne ressortira que sous certains angles de la figurine. Là aussi, question d’équilibre.

 

Motifs 0796Motifs 0797

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Application. Une des première considération technique qu’on peut d’ores et déjà constater pour obtenir de beaux motifs, c’est qu’il faut avoir une peinture précise. Loin d’être une qualité réservée aux meilleurs peintres d’entre nous, il convient simplement de respecter quelques principes (qu’on n'évoque pas assez souvent à mon sens quand on parle de peinture). Avant tout, comme pour tout le reste de la peinture de la peinture sur figurine, il faut une peinture très diluée (à la limite de l’ « hypopigmentation », le seuil où il n’y plus assez de pigment dans votre mélange eau+peinture pour en faire un mélange homogène et qui fait du coup de ce mélange un lavis). Deuxième point, avant de charger votre pinceau de cette peinture diluée, il convient de le sécher quelque peu si c’est celui-ci qui vous a servi à diluer votre peinture. En effet, le trop d’eau restant dans votre pinceau fera s’écouler vos pigments trop rapidement et vous ferez baver votre peinture. Par contre, un pinceau juste humide, chargé de peinture diluée, verra un écoulement des pigments constant et fluide. D’où un tracé précis, aussi large que votre pinceau (c’est pour ça qu’un pinceau n° 1 est amplement suffisant pour faire du détail au 15mm, même pour faire des yeux).

 

 

Motifs 0800a

 

Evidemment, aucune solution n’étant miracle, qui dit peinture diluée dit peinture peu marquée. Mais c’est tout un avantage ! Notamment pour les motifs linéaires clairs sur fond foncé. Ainsi, votre premier passage laissera une couleur laissant encore transparaître la couleur de fond, constituant ainsi votre ombrage. Un deuxième passage uniquement sur les parties les plus éclairées donnera à la couleur tout son éclat et finira d’achever votre motif ainsi éclairci.

 

 

Motifs 0798a

Motifs 0813a

 

 

Pour synthétiser, pour qu’un motif soit du plus   bel effet, il convient de   trouver le bon équilibre entre sa taille et sa fréquence tout en obtenant le contraste le plus marqué entre le motif et le fond sur lequel il est appliqué.

 


 

 

 

Alors, à vos pinceaux pour les plus belles broderies et ornementations qui soient !

 

Motifs 0815aUn loupé : avec un motif linéaire horizontal noir alors que le pantalon est gris, on obtient un beau saucissonnage.

 

Motifs 0801a

 

 

Motifs 0807Plus de détails sur le Satrape ici...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tyty 24/09/2010 21:21


Je conseille une très bonne page sur le même thème : http://www.hourofwolves.org/?view=armies&which=persia&full=1. Les motifs y sont justement très bien réalisés (l'approche générale est
plus esthétique qu'historique, notamment dans le choix des couleurs, mais c'est un point de vue qui se défend et surtout, c'est magnifique !).


Macha 23/09/2010 18:56


C'est la classe ! Enfin, la peinture, pas le stylisme... Vive la sobre jupette grecque !


Tyty 24/09/2010 21:07



Héhéhé, ce n'est que tout simplement l'expression d'une culture bien plus évoluée et distinguée que celle d'une civilisation de bergers descendus des montagnes pour faire des galipettes en
jupettes ! Apparemment tu as récupéré le net, et étant donné qu'on est dans les motifs, va-t-on pouvoir voir tes Gaulois prochainenemt?



Gilles 23/09/2010 02:37


tres chouettes figurines. J'ai justement une armee Perse a peindre et je tiendrai compte de ces precieux conseils.

Une question toutefois, les motifs ne risquent-ils pas surcharger la figurine et rendre sa lisibilite difficile?


Tyty 24/09/2010 21:01



Merci Gilles ! Pour répondre à ta question, elle synthétise à elle seule la problèmatique du motif et, là encore, c'est une question d'équilibre. Il vaut mieux, c'est vrai, ne pas faire de motifs
plutôt que de surcharger la figurine et la rendre illisible comme tu dis si bien (d'où l'intérêt de prendre en compte les paramètres taille-fréquence-placement du motif). Sinon, au contraire, le
motif enrichi vraiment visuellement la figurine. Après, comme le relève très bien Mach', la culture graphique orientale est déjà, à l'époque, bien plus chargée et lourde que l'occidentale. C'est
donc aussi ce que j'ai voulu rendre. Mais maintenant, avec l'habitude, j'avoue que je trouve une figurine nue sans motifs ! Ca va me changer quand je me mettrai aux Romains polybiens...


 


Sinon j'ai du mal à comprendre, es-tu américain maîtrisant le français ou expatrié outre-atlantique ? (j'opterais plus pour la deuxième option)



Présentation

  • : Le blog de figurines de Machablabla et Tyrwaz
  • Le blog de figurines de Machablabla et Tyrwaz
  • : Bienvenue sur le blog de Machablabla et Tyrwaz, figurinistes maniaques et joueurs de DBM, DBA et autres joyeusetés...
  • Contact