Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 20:00

Salut à tous !

 

p32

Nous nous quittions la fois dernière au moment même où allait éclater la fureur de la bataille entre l'armée perse de Tyty et mes citoyens spartiates body-buildés et survirils. Remémorons-nous donc un peu ces joyeusetés.

p33La ligne grecque s'est ébranlée dans la plaine jusqu'à pouvoir sentir l'haleine remplie de peur des soldats perses. D'un côté, la plaine continue et les Sparabaras attendent fébrilement l'avancée spartiate. De l'autre, bouché par un terrain broussailleux, c'est cette fois les Grecs qui hésitent devant le comité d'accueil des mercenaires mysiens, paphlagoniens et thraces, l'écume aux lèvres et l'envie d'en découdre en terrain favorable.

Seule la réserve, maigre mais courageuse, de javeliniers grecs, en arrière de la ligne des hoplites, peut envisager sans grand risque (et avec quelque maigre espoir de succès) de bondir dans la broussaille pour engager des Mysiens. En en prenant l'initiative, mes javeliniers Ps(I) se donnent les moyens de choisir le premier combat, là où le débord leur sera favorable... Alors que les hoplites se jettent sur les Sparabaras, mes deux plaquettes de Psilois vont chercher la gloire face à des Psilois d'une toute autre envergure.

p31p34p35p36Du côté des fantassins lourds, les uns et les autres se repoussent, divisant un peu les lignes de chacun. Contrairement à ce que j'espérais de mes hoplites, le choc ne paye pas, les Sparabaras tiennent quand les Immortels repoussent même leurs ennemis.
Par contre, les humbles javeliniers grecs, descendus pour l'occasion de leurs montagnes, laissant quelques jours leurs moutons dans l'enclos, accomplissent l'impossible : ils brisent la résistance des Mysiens qui tenaient la broussaille en face d'eux, s'ouvrant une voie royale vers deux plaquettes de cavalerie, perdues ici dans ce terrain absolument défavorable pour des montés.

p39p38p37Les Perses, poltrons comme on le sait, n'en perdent pas moins leur audace opportuniste. Ainsi, un auxiliaire vient prêter main forte aux cavaliers bien embarassés dans les herbes hautes, pendant que les Immortels, pas peu fiers d'avoir repoussé des hoplites grecs dans un vrai combat d'hommes, décochent une salve mortelle de flêches qui disperse pour de bon la plaquette de leurs opposants directs.

p40p41p42

Juste le temps de se réorganiser son aile après la dislocation d'une plaquette de hoplites, le général spartiate jette son centre dans la bataille et va repousser un groupe de Sparabaras. Puis l'aile réorganisée pousse à son tour, et repousse les Immortels, qui tiennent encore bon. Pendant ce temps, Tyty, qui se demande pour encore combien de temps sa ligne de Sparabaras va tenir, réorganise ses légers dans le terrain broussailleux, afin de combler le trou sur sa jonction martyrisée par les javeliniers grecs Ps(I).

p44p45p47p48La réorganisation que Tyty mène dans les broussailles sonne comme l'expulsion prochaine des mes Ps(I) hors du terrain inégal. Pendant que je les réorganise pour éviter de se faire massacrer trop vite, je lance à nouveau l'aile des hoplites à droite du général face à leurs rivaux perses. Enfin, la couardise des encapuchonnés jaunâtres se révèle, et la charge furieuse des Grecs rompt la ligne. La jonction perse entre le terrain ouvert et les broussailles est brisée !

p49p51p52Et, dans un dernier élan bestial, Pausanias (appelons-le ainsi) vient jeter sa phalange en avant, finisant de briser la résistance perse. Cette fois, ce sont les Immortels qui démontrent qu'ils ne le sont que de nom. Pendant que les javeliniers des broussailes se sont réorganisés pour encaisser la brutalité des auxiliaires alliés des Perses, les hoplites ont fini de rompre la cohésion de l'ensemble de l'armée orientale, en emportant leur élite la plus mal habillée...

p53p54p55Le corps d'armée perse déroute en atteignant son seuil de démoralisation de 7,5 équivalents éléments : deux doubles plaquettes de Sparabaras, une d'Immortels, une plaquette de Psiloi(S) mysiens, une (O) perse et une horde. De mon côté, mes vaillants guerriers grecs n'ont à déplorer la perte que d'une plaquette de hoplites Sp(O) et une de javeliniers Ps(I). Mon seuil de démoralisation était de 6,5 éé.

 

 

La conclusion de cette partie est que, comme nous ont montré la plupart des parties de DBM à 130 points sur une table large de 60cm (confère le ratio calculé par Tyty dans l'article précédent), la tâche est très complexe pour le joueur perse. En effet, en jouant les Spartiates, je peux allonger une ligne de hoplites Sp(S) sur toute la largeur de la table. Avec mes Athéniens, je peux faire de même, mais cette fois avec une double ligne ! Le joueur perse, Tyty, en est réduit à tenter des tactiques pour désorganiser la phalange, afin de l'affaiblir comme il peut. Une chose ardue si ce n'est impossible face aux Spartiates, réguliers. Quand le Perse peut bénéficier d'un appui sur un terrain inégal, la chose est complexifiée pour moi, puisque je n'ai pas la force nécessaire pour y mener un engagement viril (comme il se doit). J'ai alors à tenter de rendre les plus inoffensives possibles les nombreuses troupes légères qui s'y trouvent. Ce que je fis fort bien durant cette partie ici relatée, puisque mes deux humbles javeliniers ont largement tenu tête à la méchante bande des mercenaires perses embusquée dans les herbes hautes, quand ma formation lourde a pu enfoncer les asiatiques (déployés sans doute trop en avant) dans le terrain dégagé.

p2Sous peu, Tyty et Macha testeront pour vous, cher public en folie (non non, femmes ! Ne nous jetez pas vos culottes ! Ou alors que les propres, non mais ho !), les parties de DBM avec une adaptation de la règle pour jouer en deux corps de 200 points sur une table de 120cm sur 120.

 

D'ici là, à bientôt à la convention Fumbles !

Salut !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

xavier 04/11/2010 12:24


Sympa le CR!

Vous êtes là demian soir? Au programme escarmouche au Canada et peut-être Blitzkrieg...


Macha 06/10/2010 21:31


Et la réponse que j'ai faite à notre ami :

"Oui, cela paraît bien statique, en effet. Et cela pour plusieurs raisons je crois.


D'abord, le format. Comme je l'explique dans la partie 1, c'est une trouvaille de Tyty : le ration 400 points pour 180cm de large est transformé en 130 points pour 60cm. Mais on réduit également la
limite de déploiement dans la largeur à 4cm de chaque côté.

Ensuite, la morphologie de l'armée grecque des guerres médiques. Elle est à 90% (voire plus) composée de hoplites, Sp(O) et Sp(S). Elle n'a rien de valable ni pour jouer un vrai rôle de léger, ni
pour couvrir convenablement un flanc, par exemple avec de la cavalerie (seule une région de Grèce, la Thessalie, est en mesure d'aligner des cavaliers dans une proportion décente, càd 16, en
comptant le général, et le tout en qualité O et I).
J'ai donc besoin de me déployer le plus largement possible pour limiter au maximum d'offrir le moindre espace sur mes flancs. Cela couplé au format, et je suis en mesure (je suis même obligé, si je
ne veux pas me faire déborder et démoraliser aussitôt) d'occuper toute la largeur. Après il reste à avancer, en bon rouleau compresseur. Tyty et ses perses ne peuvent pas en faire autant, puisque
ses troupes, plus mobiles, plus variées et plus chères, sont en même temps plus fragiles et n'en ont ni l'intérêt, ni la possibilité.

Enfin, cette partie en particulier s'est beaucoup jouée sur de la tactique. Un peu comme une bonne partie DBA ^^
En effet, depuis déjà quelques parties, nous savions sur quoi allait se jouer la victoire. Les parties précédentes, quand je me suis déployé tel le rouleau compresseur, j'ai poussé et les Perses
ont fini par plier. Ils sont moins solides au corps à corps. Quand j'ai séparé ma ligne en plusieurs, j'ai créé des ouvertures sur mes flancs, que Tyty a pu investir de vitesse, et je me suis fait
déborder. J'ai dans cette dernière pris l'option rouleau compresseur, et Tyty n'a alors plus pu qu'essayer de me désorganiser avant le choc. Mais, ayant choisi les Spartiates, réguliers, la chose a
été très dure voire impossible pour Fred.
J'ai donc avancé, me suis débrouillé pour fixer les légers dans leurs broussailles afin qu'ils ne me débordent pas de l'autre côté; j'ai ajusté la frappe, fait quelques tentatives. Tyty contrôlait
comme il pouvait ses troupes un peu bousculées. La poussée a fini par payer.

Ces ajustements, et les titillages des troupes légères ont été donc bien affaire de tactique, la stratégie n'ayant eu qu'assez peu d'importance passée le déploiement (c'était en fait là toute la
stratégie ^^).


Lorsque nous jouions en 100 points sur 120cm de large, l'aspect des parties était tout autre. De grandes manœuvres pouvaient avoir lieu, lors desquelles il était très dur pour moi de m'en sortir,
incapable de protéger mes flancs. Les Perses avaient bien souvent l'avantage et la victoire. Dans cette nouvelle configuration, c'est l'inverse. Les manœuvres deviennent délicates.


En 300 ou 400 points, sur une largeur de 180, je pense que les choses se modèreront bien. Le ratio largeur-troupes sera approximativement le même (avec l'obligation de se déployer plus loin des
bords néanmoins) mais la quantité de décors disponibles sera revu largement à la hausse. Avec une carte complexifiée, la tâche pour les Grecs se complique d'autant. Les manœuvres risquent pour eux
de redevenir envisageables, et dangereuses (sans oublier les possibilités d'embuscades, de marches de flanc, de débarquement de troupes des galères, de réserves, etc.)


On aura compris que je n'accuse pas la règle DBM. Au contraire, son système de "j'te pousse tu me repousses" dans les corps à corps et les tirs donne beaucoup de piquant(s) aux empoignades, et même
quand la bataille prend une figure un peu raide comme celle du blog. Cela au contraire de la règle AdG et de son système de cohésion (pourtant intéressant) qui fixent pour de bon les lignes quand
arrive le contact."


Macha 06/10/2010 21:30


Je transmets ici un commentaire que j'ai reçu sur le forum de l'association Fumbles :

"J'ai vu le compte rendu de bataille depuis la figoblothèque... comme quoi vous serrez plus visible avec ça. Trés sympa quoique un peu statique. Est-ce la faute à la règle DBM ou au type de troupe
? Au terrain de jeu trop petit ? sur ce dernier point à une époque j'ai fait du DBA sur une table de 1m sur 1m c'est beaucoup plus passionnant. La maoeuvre y'a que ça !"


Macha 06/10/2010 16:53


Hop !
C'est corrigé !


Macha 06/10/2010 09:44


ah, oui... Je ne me souvenais plus bien des pertes exactes...


Tyty 05/10/2010 23:17


Petit rectificatif : je n'ai perdu qu'une plaquette de Ps(S), l'autre étant celle de horde.


Présentation

  • : Le blog de figurines de Machablabla et Tyrwaz
  • Le blog de figurines de Machablabla et Tyrwaz
  • : Bienvenue sur le blog de Machablabla et Tyrwaz, figurinistes maniaques et joueurs de DBM, DBA et autres joyeusetés...
  • Contact